Amélie les crayons - La garde-robe d'Elizabeth (2009)



Elizabeth, devant sa garde-robe
À 7h32, s’arrache les cheveux
Elizabeth, devant sa garde-robe
Elle sait jamais ce qu’elle veut

C'est parce qu'elle a trop de pulls, de chemises, de culottes,
De chaussettes, de chaussures et de frocs
De manteaux, de nus dos, de débardeurs,
De robes et de tailleurs,
De foulards, de maillots, de jambières…
Elizabeth désespère…

Elle sent ses jambes qui se dérobent
À 8h07, elle se couche par terre
Elizabeth, devant sa garde-robe
Les bras en croix, le regard en l’air

Elle vient d’entendre la météo
Qui lui dit ni froid ni chaud
Aujourd’hui ce sera mitigé
Décidément elle n’est pas aidée

Elizabeth, devant sa garde-robe
À 8h25, se ressaisit
Elizabeth, devant sa garde-robe
Décide de s’habiller en gris

Mais elle a trop de pulls, de chemises et de culottes grises,
De chaussettes, de chaussures et de frocs gris,
De manteaux, de nus dos, de débardeurs,
De robes et de tailleurs gris,
De foulards, de maillots, de jambières grises…
Elizabeth crise…

Elizabeth, devant sa garde-robe
À 8h43, a le choix

Elizabeth, devant sa garde-robe
Entre un pantalon et une jupe à pois

Elle préfère bien la jupe mais si elle prend froid
Avec un gilet, ben pourquoi pas?
C’est seulement à 9h23
Qu’elle est prête, elle a mis des bas

Elizabeth, dans le miroir de la commode
À 9h32, n’en croit pas ses yeux
Elizabeth, dans le miroir de la commode
Elle voit une tache sur son gilet bleu

Elle enlève son gilet, sa jupe et ses bas
Avec autre chose, ben ça irait pas
Elle met le pantalon gris qui l’attendait là
Plus que le haut, après c’est promis, elle y va

Mais elle a trop de pulls, de chemises et de cols V,
De grandes manches, de bretelles, de cols roulés
De bodys, de nus dos, de débardeurs,
De châles et de tailleurs,
De capes, de vestes et d’anoraks…
Elizabeth craque…

Elizabeth, devant sa garde-robe
À 9h50, elle sait plus quoi faire
Elizabeth, devant sa garde-robe
Elle retrouve plus son chemisier vert

Elle est sûre qu’il est propre, elle l’a lavé hier
Un cadeau de sa belle-mère
Elle cherche, elle fouille, elle s'énerve et hop là!
Elle le retrouve en boule sous une pile d’affaires

Elizabeth, devant sa garde-robe
À 10h, est en train de repasser
Elizabeth, devant sa garde-robe
Son joli chemisier

La radio allumée, elle entend
Les infos de 10h annoncées
Là, Elizabeth est vraiment
En retard, son car, elle l’a loupé

Elle lâche son fer, son chemisier
Elle attrape, les yeux fermés,
Un survêtement, des baskets, un tablier
Et sort de chez elle toute mal fagotée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire